Volte-face in no sens – Exposition associée

Notre performance peut avoir lieu dans des musées, des expositions adaptées à notre thématique. De 2016 à 2018, Yumi Célia a collaboré en tant que traductrice-facilitatrice à l’exposition « HIBAKUSHA, dessins des survivants de la bombe atomique de Hiroshima et de Nagasaki », et le commissaire de cette exposition Bernard Esmein nous a fait part de son envie d’y intégrer notre performance. Cette exposition a vocation à circuler. 

KIHARA Toshiko, collection du Musée du Mémorial de la Paix, Hiroshima

Hibakusha, dessins des survivants de Hiroshima et de Nagasaki

Les photos donnant à voir la dimension humaine des bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki sont très rares. On a peu photographié le 6 août à Hiroshima, l’urgence était ailleurs. Beaucoup de clichés ont été irradiés, cinq seulement subsistent. A Nagasaki, une seule photo du 9 août a été sauvegardée, mais prise à distance. Elle montre le champignon, donc une abstraction par rapport à ce qui se passe au Niveau Zéro.

L’exposition « Hibakusha, dessins des survivants de Hiroshima et de Nagasaki » montre une collection de dessins des survivants (les hibakusha) des événements atomiques d’août 1945 au Japon, à Hiroshima et Nagasaki, œuvres dont les originaux sont conservés au Musée du Mémorial de la Paix à Hiroshima et au Musée de la Bombe Atomique à Nagasaki. L’exposition présente aussi des œuvres des artistes Japonais sur le même thème (peinture principalement, mais aussi manga, littérature et cinéma).

TAKAKURA Akiko, collection du Musée du Mémorial de la Paix, Hiroshima
KIHARA Toshiko, collection du Musée du Mémorial de la Paix, Hiroshima

L’exposition a été présentée jusqu’ici en France dans trois lieux : La Maison des Mémoires – Centre Joë Bousquet et son Temps à Carcassonne, maison du poète Joë Bousquet du 30/6/2017 au 31/10/2017, aux Archives Nationales à Pierrefitte-sur-Seine du 8/12/2017 au 31/3/2018, et au Musée de la Resistance et de la Déportation à Grenoble du 14/6/2017 au 31/10/2018.

  • Une sélection de 200 dessins a été exposée au Centre Joë Bousquet et aux Archives Nationales. C’est cette même collection qui est reprise dans le catalogue. Une visite virtuelle de cette exposition est consultable sur le site des Archives nationales
  • Une sélection plus petite de 80 dessins a été exposée au Musée de la Résistance et de la Déportation à Grenoble. Une excellente vidéo diffusée par France3 Rhône-Alpes permet de se faire une idée de cette dernière exposition.

Le dossier qui détaille les caractéristiques de cette exposition (2 formats possibles, plus ou moins volumineux en nombre de pièces exposées) afin de la faire connaître à des organismes ou institutions qui seraient intéressés par sa reprise :