Accueil

A propos de

Volte-face in no sens

Crédits vidéo : Roisner

Nous sommes la nature qu'on défonce
Nous sommes la terre qui coule juste avant qu’elle s’enfonce
Nous sommes le cancer de l’air et des eaux, des sols des sèves et des sangs
Nous sommes la pire chose qui soit arrivé au vivant. Ok et maintenant ?
Maintenant la seule croissance que nous supporterons sera celle des arbres et des enfants
Maintenant nous serons le vivant qui se défend.

Alain Damasio

La Cie Omnibus a répondu à l’Appel du 26 avril 2021 aux femmes du monde entier

Trois comédiennes de la Cie Omnibus ont répondu à l’Appel du 26 avril 2021, avec une lecture filmée et en musique du Prologue de La Supplication – Tchernobyl, chroniques du monde après l’apocalypse de Svetlana Alexievitch : « Je ne sais pas de quoi parler…de la mort ou de l’amour ? Ou c’est égal… de quoi ? »

La lecture in extenso du Prologue ‘Une voix solitaire’ a été diffusée virtuellement

du 25 avril à 18h au 26 avril à minuit.

Lectrices : Sabine Besombes, Karen Larcher, Laure Marchandeau | Epilogue musical : Fidj


De tout, il resta trois  choses :  
La certitude que tout était en train de commencer, 
la certitude qu'il fallait continuer, 
la certitude que cela serait interrompu avant que d'être terminé.
Faire de l'interruption, un nouveau chemin, 
faire de la chute, un pas de danse, 
faire de la peur, un escalier, 
du rêve, un pont, 
de la recherche… 
une rencontre

Fernando Pessoa